• esenfr

PREMIÈRE CHIRURGIE PECTUS UP DANS LA COMMUNAUTÉ VALENCIENNE

Le Dr José Marcelo Galbis est le premier chirurgien à réaliser une opération avec le Pectus Up Surgery Kit  dans la Communauté de Valence, en Espagne.

L’hôpital de la Ribera, à Alcira (Valence) a été le siège du cours Jornadas en Cirugía Torácica, destiné aux chirurgiens pédiatriques et thoraciques intéressés par la connaissance et la gestion de la pathologie et de la reconstruction du thorax.

Le cours, appuyé par la Société Espagnole de Chirurgie Thoracique (SECT), a réuni des spécialistes en chirurgie thoracique de plusieurs hôpitaux en Espagne, tels que le Dr Orlando Gigirey, de l’hôpital San Pedro de Alcántara de Cáceres, le Dr Roberto Antonio Fernández Anzules, de l’hôpital Joan XXIII de Tarragone, la Dre Diana Baquero, de l’hôpital La Fe de Valence, le Dr Julio Ricardo Torres Bermúdez, de l’Hôpital universitaire Virgen de las Nieves de Grenade ou la Dre Anna Muñoz Fos, de la Hôpital Reina Sofía à Cordoue.

Pendant le cours, le Dr José Marcelo Galbis a pratiqué une intervention en direct avec le Pectus Up, l’implant extrathoracique développé par Ventura Medical Technologies, qui permet de corriger le Pectus Excavatum de manière mini-invasive grâce à une approche extrathoracique qui réduit considérablement la douleur et le temps de récupération du patient, dans ce cas-là, un garçon de 12 ans qui est sorti 48 heures après la chirurgie.

Le Dr Galbis est chef du service de chirurgie thoracique et coordinateur de la zone respiratoire de l’Hôpital de la Ribera, consultant en chirurgie thoracique à l’Hôpital Intermutual Levante, président de la Société Espagnole de chirurgie thoracique (SECT) et président de la commission de recherche de l’hôpital de la Ribera. Ce centre est donc devenu le premier hôpital public de la Communauté de Valence à incorporer le Pectus Up en tant que technique pionnière pour la correction du Pectus Excavatum. L’hôpital appartient au réseau d’hôpitaux de la Generalitat Valenciana et a été officiellement créé en 2000, deux ans après la fermeture de l’hôpital de Santa Lucia.