• esenfr

Le Dr. Andrés Varela de Ugarte est leader mondial dans la formation des chirurgiens à la technique Pectus Up pour les patients atteints de Pectus Excavatum

Trois nouvelles interventions Pectus Up ont été réalisées à Madrid au cours du mois dernier. Andrés Varela et Javier Moradiellos à l’hôpital Quirón Salud à Pozuelo de Alarcón et Varela à l’hôpital Puerta de Hierro à Majadahonda.

Le Dr Andrés Varela dirige le service de chirurgie thoracique de l’hôpital universitaire Puerta de Hierro et Varela et le Dr Javier Moradiellos sont responsables du service de l’hôpital Quirón Salud à Madrid.

Varela devient le chirurgien thoracique de référence au niveau international, qui a formé plus de chirurgiens et a intervenu plus de patients atteints de Pectus Excavatum.

Une vingtaine de spécialistes en chirurgie thoracique ont été formés avec le Dr Varela au Pectus Up, ce qui li a fait devenir ainsi le chirurgien thoracique de référence internationale qui a formé plus de chirurgiens et a opéré le plus´grand nombre de patients atteints de Pectus Excavatum, dans les centres où il excerce.

Au cours du dernier mois, trois interventions ont été effectuées sur trois patients de sexe masculin âgés de 15, 19 et 37 ans.

Aux sessions chirurgiques y sont participés Beatriz de Olaiz, chef de section du Service de chirurgie thoracique, Dr Jiménez Carneros et Dr Pedro Gato du même hôpital; de l’Hôpital Niño Jesús, Dr Pablo Morato Robert, membre de l’équipe du Service de chirurgie pédiatrique; et de l’hôpital San Pedro de Logroño, Dr Carlos Miguélez, membre de l’équipe du Service de chirurgie thoracique.

Cette innovante technique chirurgicale pour le traitement du Pectus Excavatum, dont l’implant a été développé par Ventura Medical Technologies, permet de traiter le Pectus Excavatum avec une approche extrathoracique et très peu invasive.

La nouvelle technique chirurgicale du Pectus Up offre de multiples avantages pour le patient, implique moins de complications, tant peropératoires que postopératoires, et produit moins de douleur, de sorte que le patient se rétablit mieux et s’adapte rapidement à sa vie quotidienne. De plus, la technique n’est pas excessivement complexe et ne nécessite pas un haut niveau de formation, bien qu’elle requiert une formation continue par le chirurgien.