• esenfr

Présentation du Pectus Up en Afrique du Sud. Congrès du Chest World International Group

Le Dr. Manuel López Paredes a présenté son expérience avec le Pectus Up ainsi que celle d’autres chirurgiens experts dans le traitement du Pectus Excavatum, lors du 20ème Congrès du CWIG.

Le congrès, qui s’est tenu du 25 au 28 juillet à Pretoria, était destiné aux chirurgiens pédiatriques, ainsi qu’aux chirurgiens thoraciques et à tous les autres médecins intéressés aux problèmes de la paroi thoracique et à identifier des possibilités d’amélioration des pratiques chirurgicales pour le Pectus Excavatum.

Samedi 27, le Dr López a présenté la technique du Pectus Up comme une excellente alternative peu invasive dans le traitement chirurgical du Pectus Excavatum. La session, dont les modérateurs étaient les docteurs Hyung Joo Park (Corée du Sud) et Horacio Abramson (Argentine), a examiné les innovations chirurgicales pour traiter le Pectus Excavatum.

Il y a quelques mois, López avait déjà présenté le Pectus Up lors d’un cours international du CWIG, à Lucca (Italie), parrainé par la Società Italiana di Chirurgia Pediatrica. Le cours était destiné aux chirurgiens thoraciques, pédiatriques et plastiques intéressés aux innovations chirurgicales pour traiter le Pectus Excavatum.

Le Dr Manuel López-Paredes, actuel chef du Service de Chirurgie Pédiatrique de l’hôpital Vall d’Hebron à Barcelone, est l’un des plus grands experts internationaux à la technique, tant pour l’implantation que pour la formation à la technique du Pectus Up.

Parmi les options pour corriger le Pectus Excavatum, une malformation congénitale de la paroi thoracique consistant en un naufrage du thorax dans la région du sternum, se trouve le Pectus Up, développé par la société Ventura Medical Technologies en collaboration avec l’hôpital Parc Taulí de Sabadell (Espagne). La nouvelle technique représente une innovation importante dans ce domaine, car il s’agit d’une méthode extrathoracique et peu invasive qui entraîne une réduction significative du risque, de la complexité et du rétablissement postopératoire.

  Sign up to our newsletter