Première Taulinoplastia au Portugal, pratiquée par le Dr. Abel Nascimento.

Ventura Medical Technologies finit l’année 2017 avec une nouvelle intervention avec le Pectus Up Surgery Kit au Portugal, à l’Instituto de Cirurgia Reconstrutiva de Coimbra.

L’opération a été pratiquée le 5 décembre dernier par le Dr. Abel Nascimento, directeur de l’institut intégré dans Idealmed, un groupe international  de réputation solide, formé par plus de 500 docteurs de différentes spécialités.

L’Instituto de Cirurgia Reconstrutiva prend charge de patients de tout le Portugal, ainsi que d’autres pays européens, grâce à son grand prestige dans le domaine des interventions ambulatoires ou d’hospitalisation de courte durée. Il est composé de trois chirurgiens spécialistes, deux internes et deus anesthésistes. Le directeur, le Dr. Abel Nascimento, est le chef du service d’Orthopédie et Traumatologie des hôpitaux de l’Université de Coimbra (HUC) et professeur de la Faculté de Médecine. Chirurgien orthopédique depuis 1984, le Dr. Nascimento a pratiqué la première intervention avec Pectus Up au Portugal à un patient de 19 ans, avec d’excellents résultats.

Encore une fois, le Pectus Up Surgery Kit, développé par Ventura Medical Technologies, a franchi les frontières, pour atterrir cette fois-ci au Portugal, le troisième pays européen à pratiquer la Taulinoplastia comme méthode pour traiter le Pectus Excavatum, malformation thoracique congénitale également connue sous le nom de thorax en entonnoir.  Cette innovante technique est mini-invasive, entraîne un temps de rétablissement très inférieur à celui des techniques traditionnelles et elle est pratiquée avec succès depuis deux ans. La Taulinoplastia avec le Pectus Up constitue une excellente alternative aux méthodes antérieures, beaucoup plus invasives, ce qui fait que de plus en plus de chirurgiens du monde entier y soient intéressés.

En plus de l’Espagne, la France et maintenant le Portugal, le Pectus Up Surgery Kit est aussi commercialisé en Colombie et, actuellement, il est en voie d’enregistrement en Italie, Royaume Uni et Mexique, où l’on pourra l’implanter après la période de formation des chirurgiens qui veuillent traiter leurs patients atteints de Pectus Excavatum avec cette nouvelle technique.

Compartir