• esenfr

Recommandations et activité physique

Les informations que nous vous fournissons dans cette section ne visent en aucun cas à se substituer aux conseils d’un médecin ou d’un autre professionnel de la santé. Par conséquent, il est conseillé de suivre les instructions du chirurgien et de consulter un professionnel expert pour obtenir les informations dont vous avez besoin ou qui vous conviennent le mieux. Pour plus de détails, consultez la page AVIS JURIDIQUE ET POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ.

EXERCICE PHYSIQUE CHEZ UN PATIENT ATTEINT DE PECTUS EXCAVATUM

Il est toujours conseillé de faire de l’exercice pour que le patient adopte une posture correcte et améliore sa condition physique.

Chez les personnes atteintes de Pectus Excavatum, il est conseillé d’effectuer des exercices d’étirement et de respiration pour augmenter la capacité pulmonaire. Il est conseillé de pratiquer la natation car cela facilite cet aspect et renforce également les muscles.

La meilleure option d’amélioration est sans aucun doute l’étirement. Les étirements permettent d’étirer la poitrine de sorte que le cartilage attaché au sternum et les côtes adjacentes s’adaptent pour conditionner une posture droite.

Par conséquent, l‘étirement sera essentiel pour corriger, d’une certaine manière, l’apparence du Pectus Excavatum. Il ne faut pas oublier que les exercices d’échauffement seront essentiels pour une bonne adaptation et pour éviter d’étirer anormalement différentes parties du corps.
La réalisation d’exercices de gymnastique servira de complément pour apporter des améliorations en termes de respiration, de force et de résistance, sans provoquer de correction de la malformation, bien qu’une amélioration de la partie musculaire et physique en général.

On peut faire des exercices pour muscler la zone supérieure du tronc, lesquels peuvent améliorer l’aspect esthétique, bien qu’il faille faire preuve de prudence car parfois le résultat peut être le contraire, que l’effondrement soit encore plus perçu. Nous recommandons de demander conseil à des spécialistes dans ce domaine.

SOINS POSTOPÉRATOIRES

Précautions:

  • Il faut faire attention à l’hygiène personnelle pour éviter d’éventuelles infections.
  • La plaie ne peut pas être touchée ou mouillée. De plus, le pansement ne peut pas être soulevé avant le premier contrôle chirurgical.
  • Il est recommandé de faire des exercices de respiration profonde deux fois par jour.
  • Il n’est pas conseillé de rester longtemps en décubitus (couché).
  • Il faut maintenir une bonne position du tronc et éviter de s’exposer à des situations à risque.
  • Il ne faut pas adopter de positions anormales ou rigides qui peuvent a priori éviter la douleur, mais qui pourtant peuvent avoir des conséquences liées à ces positions.
  • Repos relatif pendant le premier mois. Déambulation et vie normale, en maintenant une bonne position du tronc.
  • On peut aller à l’école, à l’université ou au travail habituel dès le premier contrôle avec le chirurgien, s’il le juge approprié et que le patient se sent bien.
  • Il faut éviter de faire des rotations du torse et de soulever des poids ou de porter des sacs à dos pendant au moins le premier mois.
  • L’activité sportive peut être reprise six mois après l’intervention.
  • Il faut s’abstenir de pratiquer des sports ou des sports à haut risque qui impliquent des mouvements du torse tels que le golf, le tennis, etc., pendant une période d’un an, donc ils exigent un large mouvement du tronc.
  • Évitez les environnements avec des foules de personnes et des contacts physiques violents.

Temps de repos après la chirurgie:

La période de repos est d’environ une semaine après l’intervention. Un repos relatif d’une durée approximative d’un mois jours est recommandé.

Celle-ci consistera à reprendre progressivement les activités de la vie quotidienne, à maintenir une bonne posture, à éviter les mouvements douloureux et à s’abstenir de faire du sport.

Il ne faut pas faire de rotations brusques du torse, ni soulever des poids ou porter pas de sacs à dos pendant, au moins, ce premier mois.

Activités après la chirurgie:

  • Il convient de noter que les dispositifs de fixation métalliques ou les implants thoraciques ne sont généralement pas capables de résister aux niveaux d’activité et aux charges qu’une paroi thoracique normale et saine peut tolérer.
  • En cas de non-respect des instructions recommandées par le chirurgien, le Pectus Up peut se desserrer ou bouger s’il est soumis à des poids, des charges ou des activités très intenses. Il peut également se desserrer ou se déplacer si le patient souffre de blessures traumatiques à la poitrine.
  • Le non-respect des instructions postopératoires peut entraîner des complications. Voir la section sur les complications.
  • Les activités à réaliser dépendront toujours de l’évolution de chaque patient, sachant que le plus jeune est la personne, le plus rapide est la guérison.
  • Il faut éviter de faire des rotations du torse et de soulever des poids pendant le premier mois.
  • Il faut éviter les contacts physiques violents.
  • On peut aller à l’école, à l’université ou au travail habituel dès le premier contrôle avec le chirurgien, s’il le juge approprié et que le patient se sent bien.
  • On peut recommencer une activité sportive intense entre trois et six mois après l’intervention.
  • Il faut s’abstenir de pratiquer des sports ou des sports à haut risque qui impliquent des mouvements du torse tels que le golf, le tennis, etc., pendant une période d’un an.
  • Toute activité sportive peut être pratiquée, à condition que les sports à haut risque ou les sports spéciaux comme le golf, la natation (sur le dos) ou le tennis soient évités pendant une période de six mois, car ils impliquent un large mouvement du torse. Cela dépendra toujours du consentement du chirurgien.

Activités pendant les 15 premiers jours:

  • Effectuer des exercices de respiration doux tous les jours, tels qu’inhaler doucement jusqu’à ce que la poitrine soit complètement remplie; puis expirez lentement jusqu’à ce que le poumon soit vide.
  • On peut bouger et lever les bras progressivement, en s’acclimatant à la nouvelle situation successivement et continuellement, sans causer de douleur.

RECOMMANDATIONS EN CAS DE VOYAGE

  • On peut voyager, à condition de conserver une bonne position du tronc et d’éviter de s’exposer à des situations à risque.
  • Il ne faut pas soulevez ni tenir les valises, et ne pas soulever pas de poids pendant au moins un mois.
  • Évitez les environnements avec des foules de personnes.
  • Il est conseillé de mener un document du chirurgien indiquant la présence de l’implant métallique dans le thorax, car il peut être testé positif sur le détecteur de métal.