• esenfr

Soins pré et post-opératoires dans le nouveau traitement chirurgical du Pectus Excavatum: Pectus Up

Préparation à la chirurgie avec le Pectus Up Surgery Kit

Certains aspects doivent être pris en compte avant que le patient ne reçoive un traitement chirurgical pour Pectus Excavatum. Comme dans toute intervention chirurgicale sous anesthésie, cette opération comporte certains risques, que votre chirurgien vous expliquera correctement. Il est également nécessaire de prendre en compte certaines mises en garde, dont on souligne les deux suivantes:

  • On doit informer le chirurgien sur les médicaments que l’on prend, car certains d’entre eux peuvent interférer avec l’anesthésie ou entraîner des complications. Des médicaments tels que l’aspirine ou l’ibuprofène peuvent provoquer des saignements.
  • Le tabac contribue au développement de problèmes pulmonaires et cardiaques, entre autres. Cela rend également difficile la guérison de la plaie. Les tissus ont besoin d’oxygène pour une bonne cicatrisation et le tabac réduit considérablement la quantité qui les atteint.

Soins postopératoires après la chirurgie de Pectus Excavatum avec le Pectus Up

SOINS POSTOPÉRATOIRES ET SURVEILLANCE APRÈS UN PECTUS UP

Les soins et la surveillance postopératoires sont importants lorsque le patient a subi un traitement chirurgical pour Pectus Excavatum.

Temps de repos après la chirurgie:
La période de repos est d’environ une semaine après l’intervention. On recommande un repos relatif d’une durée approximative de 15 jours.
Celle-ci consistera à reprendre progressivement les activités de la vie quotidienne, à maintenir une bonne posture, à éviter les mouvements douloureux et à s’abstenir d’activités sportives.
Il ne faut pas faire de rotations brusques du torse, ni soulever de poids ni porter de sacs à dos pendant au moins un mois.

Activités après la chirurgie:
Il faut tenir compte du fait que les dispositifs de fixation métalliques ou les implants thoraciques en général ne sont pas capables de supporter les niveaux d’activité et les charges qu’une paroi thoracique normale et saine peut tolérer.
En cas de non-respect des instructions recommandées par le chirurgien, le Pectus Up peut se desserrer ou se déplacer s’il est soumis à des charges ou à des activités très intenses, ou si le patient subit des blessures traumatiques.
Les activités à réaliser dépendront toujours de l’évolution de chaque patient, sachant que le plus jeune est la personne, le plus rapide est la guérison.
Le non-respect des instructions postopératoires peut entraîner des complications.

Précautions:

  • Des précautions doivent être prises avec l’hygiène personnelle pour éviter d’éventuelles infections.
  • La plaie ne peut pas être touchée ou mouillée. De plus, le pansement ne doit pas être soulevé avant le premier contrôle par le chirurgien.
  • Il n’est pas conseillé de rester longtemps en position de décubitus (allongé).
  • Il est conseillé de dormir sur le dos et d’éviter d’être à vos côtés pendant le sommeil (au moins pendant les 3 premiers mois).
  • Il ne faut pas adopter de positions anormales ou rigides qui peuvent a priori éviter la douleur, mais qui peuvent provoquer d’autres altérations ultérieures.
  • On doit maintenir une bonne position du tronc et éviter de s’exposer à des situations à risque.
  • Il faut éviter les environnements avec des foules de personnes, des contacts physiques violents et s’exposer à des situations à risque.
  • Repos relatif pendant les 15 premiers jours. Déambulation et vie normale, en maintenant une bonne position du tronc.
  • On peut aller à l’école, à l’université ou au travail habituel dès le premier contrôle avec le chirurgien, si le chirurgien le considère et que le patient se sent bien.
  • Il faut éviter de faire des rotations du torse et de soulever des poids, ainsi que de porter des sacs à dos pendant au moins un mois.
  • Recommencement de l’activité sportive six mois après l’intervention.
  • Il faut s’abstenir de pratiquer des sports à haut risque ou impliquant des mouvements du torse tels que le golf, la natation (modalité du dos), le tennis, etc., pendant une période d’un an, car ils impliquent un large mouvement du torse.

EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES APRÈS UNE INTERVENTION AVEC PECTUS UP

  • L’implant ou l’un de ses composants peut se desserrer, se déloger ou se casser.
  • Réactions dues à une sensibilité aux métaux ou à une réaction allergique au matériau de l’implant.
  • Douleur, inconfort ou sensation anormale due à la présence du produit implanté.
  • Irritation, infection de la plaie.
  • Risques généraux de la chirurgie sous anesthésie générale (blessures permanentes, décès,…)
  • Correction incomplète ou inadéquate de la déformation ou sa réapparition, avant ou après le retrait de l’implant.
  • Retrait de l’implant en raison de l’un des points ci-dessus.

RETRAIT DE L’IMPLANT PECTUS UP

Après que le patient a subi un traitement chirurgical de Pectus Excavatum avec la méthode Pectus Up, l’implant sera retiré lorsque la poitrine aura consolidé la forme souhaitée. Cela dépendra toujours du degré de sévérité du Pectus Excavatum subi par le patient, de l’évolution et de l’âge, entre autres facteurs.

Le retrait est une intervention très simple et est généralement réalisé sans hospitalisation chez les patients adolescents et adultes. Les patients les plus jeunes passent généralement la nuit à l’hôpital pour plus de sécurité.

Une fois l’implant retiré, le patient peut mener une vie normale au niveau social, académique et professionnel.

Toutes ces recommandations sont générales, elles dépendront toujours de l’évolution de chaque patient et seront toujours soumises à la discrétion du chirurgien ayant réalisé l’intervention chirurgicale. Consultez les questions fréquemment posées.

apoyopsico2